GénieSolar conception de conteneur solaire ( solar container )

" Produire autonome et consommer économe."



Dans le monde, 1 personne sur 5 n'a pas accès à l'électricité,...les 4 autres sont des clients captifs des fournisseurs d'énergie.


Le désir d'être plus autonome en énergie n'est pas limité aux pays en voie de développement.

L'énergie, sous toutes les formes produites depuis l'ère industrielle, a toujours fait l'objet de marchés ou de rapports de force. Celui qui contrôle la production d'énergie gagne en indépendance et acquiert un pouvoir sur le compte de ceux qui la consomment.

Comme le répète la Fondation Nicolas Hulot, ainsi que de nombreux organismes, l'indépendance énergétique est la clé de tout développement futur. Aujourd'hui, la concentration de la production est telle que le politique dépend des orientations des groupes industriels et financiers producteurs. Les ambitions démesurées de ces entités économiques vont jusqu'à vouloir contrôler l'eau, et bientôt l'air qui pourtant font partie de l'écosphère.

La monétisation actuelle de toutes les énergies réduit à la misère tous ceux qui ne peuvent payer. Et dans les pays dits "développés", la facture énergétique, gonflée par une consommation toujours croissante sous l'effet des incitations publicitaires, pénalise de plus en plus le budget des ménages qui suppriment souvent les activités les plus valorisantes au profit des dépenses de première nécessité. Dans une société productive, cela revient à régresser, car ne pouvoir jouir de temps libéré par la productivité, ou pire, devoir payer pour en jouir, est une négation du progrès.


Comment réduire votre facture énergétique ?


En France, le développement de la production photovoltaïque s'est trouvé conditionnée par les intérêts du lobby nucléaire. Politiquement il était difficile à nos élus de répondre à la demande d'indépendance énergétique des citoyens, ainsi qu'à leur élan écologique, tout en préservant l'industrie nucléaire.

Plutôt que de promouvoir la production photovoltaïque pour de bonnes raisons écologiques, le citoyen s'est vu transformé en mini-producteur d'électricité. Autrement dit, on a transformé une démarche saine de recherche d'économie énergétique en démarche mercantile. Après une fausse croissance dopée par un prix de rachat élevé de l'électricité, les propriétaires d'installations se trouvent maintenant prisonniers d'un marché à la baisse. Beaucoup ne pourront amortir leur investissement. Alors que le prix de l'équipement a presque été divisé par deux, le nombre de nouvelles installations diminue dramatiquement, obligeant nombre d'installateurs à fermer la porte. Ce désastre programmé en a entraîné un autre : l'émergence subite et artificielle du photovoltaïque a étouffé le solaire thermique, car l'appât du gain ne peut s'exercer sur l'eau chaude ou l'air chaud.

 

Inversement, en Allemagne, la loi incite le producteur à auto-consommer une partie de l'électricité produite. Bien plus, les allemands sont précurseurs en matière de stockage individuel sur batteries de l'énergie produite. Ce fait révèle une bonne compréhension du problème, car toute énergie renouvelable doit disposer d'une solution de stockage pour lisser sa production.

 

En France, tant que le prix de rachat sera supérieur au prix de vente par les compagnies d'électricité, ces dernières conserveront un contrôle sur une population considérée non pas comme citoyenne mais comme cliente captive.


Les choix de GénieSolar


En matière de production d'énergie :

GénieSolar a fait le choix des seules solutions justifiables à long terme répondant raisonnablement aux besoins de ses clients. Elles se résument à :

- Capteurs solaires à air : pour la ventilation autonome et l'appoint de chauffage par convection.

- Capteurs solaires à eau : pour l'eau chaude sanitaire / pour le chauffage basse température.

- Capteurs hybrides PV-T : pour produire à la fois de l'électricité et de l'eau chaude.

En matière de gestion d'énergie :

Outre les solutions logicielles de gestion de l'énergie, le stockage est le principal problème qui conditionne le futur des énergies électriques autonomes. Aussi les fabricants de batteries et les laboratoires de recherche sont lancés dans une compétition effrénée pour développer des batteries plus performantes. Toutefois et compte tenu qu'il faut plus de 10 ans pour commercialiser une nouvelle technologie, la batterie au plomb restera encore la solution ayant le meilleur ratio capacité/longévité/prix. Son principal défaut est qu'il représente une source de pollution. Aussi faut-il les utiliser au mieux et en prolonger la vie.

GénieSolar vous propose des solutions professionnelles de chargeurs/déchargeurs et régénérateurs.

En matière de production autonome :

Véritable groupe électrogène autonome solaire conditionné en conteneur standard 20 pieds - Générateur Electrique Solaire Conteneurisé Autonome - Groupe Electrogène Solaire Containerisé Autonome
1er prototype de GESC

Les installations solaires autonomes sont l'une des meilleures solutions pour produire suffisamment d'électricité et parfois de l'eau chaude, à un prix acceptable, sans nuire à la santé ou à l'environnement des habitants.

GénieSolar conçoit un concept original de conteneur solaire sur la base de principes bioclimatiques.



Pourquoi choisir nos produits ?


La hausse des prix des énergies fossiles ne pourra jamais s'arrêter du fait de la raréfaction des ressources connues.

  • Si nous découvrons de nouvelles ressources, celles-ci seront automatiquement contingentée par les grands groupes qui les possèdent afin de maintenir les cours à la hausse.
  • Les revenus des producteurs d'énergie dépendent exclusivement des consommateurs abonnés. Il est impératif que les clients restent captifs. La concurrence des technologies dites "douces", qui permettraient à tout un chacun d'avoir accès à de l'énergie gratuite, est donc combattue impitoyablement.
  • En France, malgré la poussée des écologistes, tout a été fait pour préserver les privilèges des producteurs, parfois institutionnels, en compliquant par de multiples règlements les conditions d'installation de systèmes individuels de production d'énergie renouvelable. Ainsi les conditions d'intégration des panneaux photovoltaïques a permis d'en ralentir considérablement la généralisation. Quant aux systèmes permettant l'autonomie énergétique individuelle, ils ont été quasiment évincés.
  • Maintenant que les énergies renouvelables s'imposent comme la seule voie raisonnable pour l'avenir, tout l'enjeu pour les producteurs d'énergies est de devenir les seuls propriétaires des technologies alternatives, comme les éoliennes ou hydroliennes afin de vous en louer l'utilisation. Le discours qu'on nous impose est le suivant : ces technologies ne sont rentables et efficaces que dans des dimensions industrielles. De ce fait, les technologies "douces" deviennent agressives pour la population à l'instar de ces  éoliennes de plus en plus gigantesques que les populations impactées réprouvent.
EVOLUTION DES PRIX DES ENERGIES DEPUIS 10 ANS 2003 2013 Tendance

Electricité pour 1 kW/h répartition

1/3 HC et 2/3 HP

0,075 € 0,1312 €

HAUSSE DE

75 %

Fioul domestique pour 1000 L 420€ 990 € HAUSSE DE 135 %
Gaz de ville pour 1 kW/h gaz 0,0291 € 0,06418 € HAUSSE DE 121 %
Gaz propane pour 1 tonne 881 € 2058 € HAUSSE DE 133 %

Les fausses bonnes solutions:


Les pompes à chaleur (PAC), climatisations réversibles, splits, etc.

Les pompes à chaleur produisent plus qu'elles ne consomment. Toutefois, jamais les coefficients de performances (COP) annoncés par les constructeurs ne sont atteints dans la réalité. Même avec une COP de 3 ou plus, l'énergie rendue est pratiquement équivalente à l'énergie primaire consommée pour produire l'électricité consommée. Cela en fait un chauffage électrique nettement amélioré, mais équivaut ni plus ni moins à un chauffage traditionnel au gaz ou au fioul. De plus les frais d'installation, le coût d'entretien, les pannes nombreuses en réduisent fortement l'intérêt. Et si on utilise le mode rafraîchissement, on annule bien souvent toutes les économies réalisées. La promotion de ces systèmes par des subventions publiques n'a d'autre raison que de rentabiliser le parc nucléaire.


Les vraies mauvaises solutions:


Ce sont toutes les énergies fossiles. Quant au nucléaire, voici un petit florilège de Charlie Hebdo ICI.


N'oubliez pas les enseignements du passé !


Utilisation de l'inertie thermique des matériaux de masse (oui, c'est lourd à porter !), puits canadien ou provençal, aération naturelle, (voir la climatisation des maisons traditionnelles du Maghreb), auto-construction, utilisation des matériaux locaux,...

La plupart des solutions dites "bioclimatiques" ont prouvé leur efficacité au cours de siècles passés. Une maison permettant l'échange naturel d'air et d'humidité, bien conçue en fonction du terrain, du climat local, de l'orientation du soleil vaut toutes les maisons "tupperware" imposées par les normes RT 2012 et futures, qui ne peuvent fonctionner que sous la perfusion permanente d'accessoires consommateurs. De telles maisons, en cas de rupture d'alimentation électrique de plus de 48 heures commencent à développer des moisissures. 

Avec la meilleure isolation du monde, vous ne ferez jamais que ralentir le transit de la chaleur vers le point le plus froid. Une bouteille thermos finit toujours par se refroidir. Le vrai problème est de récupérer au moindre coût cette énergie que la Nature nous prend inéluctablement, d'intégrer les phénomènes naturels plutôt que de les combattre en dressant des barrières.

Pour concevoir votre habitat écologique et bien plus, rendez-vous ICI sur le site de Terre Vivante. Vous y trouverez de nombreux ouvrages qui font référence.



L'autonomie énergétique partout, pour tous, et pour longtemps !